Hier, LUNDI, j’ai passé la journée sous mon parasol avec mon bouquin et ma bouteille de Pellegrino.

Puis je me suis promenée en bord de mer.

C’est le fruit de mon travail.

Non, pas « ce » travail.

Pas ce travail qu’on donne comme justification pour dire qu’on a bien mérité de se reposer.

Pas ce travail qui nous occupe 40h par semaine (et plus, si on compte les heures où on ne fait « qu’y penser »).

C’est le fruit du travail de coaching que j’ai fait – et continue de faire – pour me libérer de plus de 40 ans d’injonctions et de « il faut » qui ne m’appartenaient pas.

Non, ce n’est pas facile de se libérer de ces modèles sociaux, familiaux et éducatifs.

Non, on n’a pas besoin d’être millionnaire.

C’est simple, mais ce n’est pas facile.

(Si c’était si facile, tout le monde serait sous son parasol le lundi).

Ça aide de trouver quelqu’un pour nous aider à identifier nos propres blocages (qui ne sont jamais exactement ceux des autres) et pour nous soutenir inconditionnellement.

Ça aide de procéder par étapes.

Je n’ai pas créé cette vie du jour au lendemain.

Mais elle est accessible à chacune, dans la version qui lui convient. 

Il suffit d’être prête à faire le travail nécessaire pour reprogrammer son cerveau. 

Il suffit d’être prête à aller au fond de toutes ses émotions et ses zones d’ombres. 

De l’autre côté, la vie est lumineuse.

Ça vous tente ? Je vous attends !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *