Vous arrive-t-il de dire (ou penser) : « Le temps, c’est de l’argent » ? 

Avez-vous déjà réfléchi à l’impact de cette PENSÉE (car c’en est une) sur votre vie ? 
Dans votre travail ?
Dans votre vie privée ?
Sur votre compte en banque ?
Sur votre état de santé physique ou émotionnel ?

Qu’en est-il de la pensée : « L’argent, c’est du temps » ?
Elle vous étouffe, ou au contraire, vous libère ?

Quelle que soit celle à laquelle vous croyez, vous en trouverez toujours les preuves irréfutables dans le monde qui vous entoure et dans votre vie CHAQUE JOUR.
C’est le BIAIS DE CONFIRMATION => votre cerveau est programmé pour trouver les preuves de ce qu’il croit déjà.

Ce qui explique pourquoi c’est difficile de changer… ou même pourquoi c’est difficile de CROIRE qu’on peut changer, tant les « preuves » que nous observons semblent tangibles.

Alors, comment peut-on expliquer que certains soient milliardaires ?
Leurs journées durent 24 h, comme les nôtres.

Même si vous ne voulez pas être « riche » (et pourquoi pas ?), la pensée que le temps est de l’argent rend rarement service.

Elle incite à associer la valeur de notre travail au temps qu’on y passe => fatigue, lassitude, burnout..

Elle pousse à favoriser les activités qui « rapportent » à celles qui ne rapportent pas => fomo, impossibilité de se déconnecter du travail, stress et manque de repos ou loisirs

… ce qui ne veut pas dire qu’on ne dépense pas !
Car on se retrouve souvent à dépenser pour « compenser », pour se réconforter ou à acheter  ce qu’on n’a pas le temps de faire tranquillement parce qu’on n’a pas le temps d’être présente et de faire les choses de la vie de tous les jours…

Elle limite nos revenus potentiels : tant que les deux sont liés dans notre esprit, notre cerveau est incapable de trouver des solutions créatives pour gagner pareil (ou plus) en travaillant moins.

Des centaines d’études (psychologiques, économiques) ont été faites depuis plus de 100 ans qui démontrent que nous n’avons pas besoin de travailler 35 h par semaine pour subvenir à nos besoins.

***

La richesse est multiple. Pour moi, être riche de temps est la plus grande richesse.
C’est ce qui m’a incitée à dénicher toutes mes pensées limitantes sur l’argent et le temps. C’est ce qui m’a permis de changer de paradigme.
C’est ce qui m’a permis de multiplier mes revenus en diminuant mon temps de travail. 

Je ne m’achète pas davantage de fringues qu’avant.
Je peux mieux participer à l’économie locale et faire circuler ce que je reçois.
Je peux aider les causes qui me sont chères.
J’ai du temps pour regarder ce qui m’entoure.
J’ai du temps pour lire.

J’ai du temps pour être avec les gens.

J’ai du temps pour être avec moi-même.

J’ai du temps pour apprendre de nouvelles choses.
J’ai du temps pour continuer à me développer.
Ce qui me permet d’aider mes clients à repousser leurs propres limites.

Nous pouvons être le changement que nous voulons voir dans la société.
Nous pouvons le faire pour nous, en premier lieu. 

Nous devenons l’exemple que c’est possible.
D’autres nous suivent.
Nos enfants, nos conjoints, nos collègues, nos amis…

Nous changeons la société.

Je le fais.
Je veux inspirer et aider d’autres à faire pareil.

Si vous en avez assez de ces croyances de l’ère industrielle, si vous êtes prête à saisir toutes les opportunités que nous offre le 21e siècle… mais que vous ne savez pas par où commencer, contactez-moi. (Je connais le feeling, c’était moi il n’y a pas si longtemps que ça !)
Investir en soi est le seul investissement dont la rentabilité est assurée à vie! 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *