[Les bonnes choses ont-elles toujours une fin ?]
Ou est-ce que ce dicton fait partie des clichés qu’on répète sans réfléchir ?

ATTENTION ! Chaque fois qu’on répète quelque chose, on le renforce dans son cerveau.

Physiologiquement.

Concrètement.

C’est une connexion neuronale qui se renforce, devient de plus en plus automatique et petit à petit, subconsciente.

Ce sont ces pensées qu’on doit débusquer en se coachant (Modèle de Brooke Castillo) ou se faisant accompagner par une coach.

Car les pensées CRÉENT notre réalité.
(Même quand on les dit avec dérision ou ironie, nuances que notre cerveau ne perçoit pas)

Donc si la pensée que toutes les bonnes choses ont une fin nous plombe, il y a de fortes chances que suivent la nostalgie, le regret, la démotivation, voire la résignation.

Jusqu’à ce qu’on finisse par ne plus se lancer ni faire les choses qui sont bonnes pour soi, concrètement.

Ce n’est pas parce que la majorité des gens acceptent un dicton comme une évidence que c’est une pensée utile pour nous.

Et si elle n’est pas utile pour nous, pourquoi la répéter ?

***
Bien sûr, il n’y a pas de règle universelle : à chacun de vérifier quelle émotion une pensée génère POUR LUI-MÊME.

Pour ma part, je ne pense jamais que les bonnes choses ont une fin : il y a toujours quelque chose d’aussi bien, ou mieux, qui vient. (Même si je ne sais pas encore quoi ni comment).
Les fins sont toujours des nouveaux débuts.
Les choses s’arrangent toujours pour le meilleur.

***

Alors quand je dis Goodbye à ma Mini et grande compagne d’aventure… quelque chose d’aussi bien ou mieux se profile.

***
Voici quelques exemples de clichés communément acceptés :

  • C’est trop beau pour être vrai
  • Il faut souffrir pour être belle
  • Le succès monte à la tête
  • Le temps, c’est de l’argent…
  • La vie est dure

Certaines courent dans les familles comme s’ils étaient génétiques… Il faut apprendre à les débusquer !

Je peux vous aider à faire le ménage…

Catégories : Réflexion

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *