Je suis Virginie Loÿ, l’alter-ego de Wilma dans mes dessins publiés ici et sur Instagram. La chienne Pix existe pour de vrai sous le nom de Pixie.

vision-coaching-personnel

J’écris cette présentation pour vous donner une idée de mon parcours, de ma personnalité et de ce qui m’a conduite à mon métier de coach de vie. Je dévoile ici « l’être très humain » qui s’exprime sur ces pages et qui refuse de se décrire uniquement par sa profession.

Ne cherchez donc pas ici un site « lisse et conventionnel » dans lequel je ne présenterai que ma capacité professionnelle de coach de vie et les bénéfices que vous pourrez tirer d’un travail suivi avec moi (pour cela, allez plutôt voir ici).

J’ai choisi de révéler ici de multiples facettes de ma vie, car c’est le meilleur moyen pour vous de savoir si mes valeurs correspondent aux vôtres ; mon franc-parler, à ce que vous avez envie d’entendre et ma manière de pousser les limites, à ce que, vous aussi, vous avez envie de créer dans votre vie.

Vous n’aimez probablement pas être étiqueté… Moi non plus ! Je fais même partie des cas extrêmes, de ceux qui ressentent un étranglement à l’idée d’inscrire un titre ou une fonction sur une carte de visite.

J’ai vécu des dizaines de vies et je n’ai pas l’intention d’arrêter « de tout recommencer ». Me résumer en quelques mots donnerait : chef de ma vie.

coach-changer-de-vie

Mais je n’ai pas toujours été aussi libre d’être moi.

Ma vie, par de nombreux aspects, n’a pas été très conformiste. Mais ce n’est qu’avec le coaching que j’ai appris à intégrer et assumer toutes les facettes de ma personnalité, y compris celles que j’aime un peu moins, mais qui… euh… euh… me rendent si adorablement humaine ! Nous avons tous notre unicité. Nos points d’ombres ont toujours une facette lumineuse dès lors qu’on choisit la bonne perspective.

Cette assurance se concrétise dans une vie plus riche et plus libre. Elle se manifeste aussi de manière tangible. Davantage d’aisance financière, des projets créatifs plus ambitieux et aboutis, un style de vie semi-nomade tout en restant professionnellement connectée en sont de bons exemples.

Bio rapide de mes mille vies précédentes

Démographie

Née en 1964, j’ai passé mes 17 premières années en France, et presque tout le reste à l’étranger. Célibataire, mariée, divorcée, célibataire, mariée… Je suis maman de deux filles qui ont fini leurs études et pris leur envol. Au gré de nos vies, nous prenons grand plaisir à entretenir notre complicité en nous retrouvant toutes les trois l’espace de quelques jours dans des nids éphémères.

Géographie

J’ai étudié le business international dans un des premiers cursus européen, ce qui m’a permis d’étudier à Londres et en Italie avant de travailler en Californie. Puis j’ai vécu au Portugal pendant 6 ans. J’ai ensuite migré vers la Finlande, où je vis encore aujourd’hui l’été. Désormais libérée du rythme scolaire, j’hiberne dans le Sud. Je suis tombée amoureuse de la Sicile. J’aime voyager et découvrir d’autres cultures qui bousculent parfois mes a priori.

Activités passées

J’ai presque toujours été entrepreneur, et si j’ai géré jusqu’à des dizaines d’employés, c’est le solo qui me convient le mieux. Ce qui ne signifie pas que je fasse tout toute seule, j’aime bien les collaborations.

J’ai créé 6 entreprises (et rebondi après une faillite). Après l’immobilier et les médias, mon premier très grand changement a été de sauter dans le monde artistique — jusqu’alors totalement inconnu pour moi — avec la mosaïque, en 2003. Pendant 12 ans, j’ai tout exploré : création de produits de loisirs créatifs, enseignement, importation et revente de matériaux, décoration d’hôtels, expositions artistiques publication de deux livres sur le sujet… 

Et puis, en 2015, j’ai eu envie de changer.

Après des années de bénévolat, j’ai créé le blog Une chose par jour pour soutenir la reconstruction des victimes de relation toxique, cause qui m’est chère. Cette expérience m’a permis de passer de technophobe à « technoMum » (c’est comme ça que mes filles me surnomment maintenant), j’ai testé le podcasting, le YouTubing et le marketing en ligne. J’ai eu (provoqué ?) la chance et publié le livre Sortir d’une relation abusive, publié chez Eyrolles et surtout, j’ai rencontré les méthodes de coaching de Brooke Castillo (pour cette histoire précise, c’est par ici).

virginie-loy-auteure

Activités présentes

Aujourd’hui, je consacre quelques jours par semaine au coaching, tout simplement pour la satisfaction d’exercer un métier dans lequel j’excelle. J’adore travailler avec les personnes que j’accompagne et voir leurs yeux étonnés quand leurs rêves se réalisent et qu’elles sont parfaitement conscientes qu’elles ne doivent cela qu’à elles-mêmes.

Une journée sans rien apprendre serait pour moi une journée perdue. Mais pas de drame, ça n’arrive jamais. Mes nouvelles passions me font explorer, via mon iPad Pro, le monde du dessin digital et la création de motifs textiles : j’ai déjà choisi l’entreprise qui éditera mon premier motif – ils ne le savent pas encore 🙂

Je consacre toute l’année du temps au voyage et à la découverte du monde : je succombe pour les sushis au Japon, je m’émerveille en plongée en Thaïlande, j’adore l’île Maurice pour tout, et tester des golfs un peu partout (le meilleur sport pour tester son mental).

Ceci-nest-pas-un-chien

Et pour moi, le top, du top, du top, du top, c’est la nature. Toujours et partout.

Valeurs et auteurs

J’ai ce qu’on pourrait considérer comme un handicap sur un site en français : c’est surtout en anglais que je me nourris intellectuellement et spirituellement. Hormis écouter les podcasts de Brooke Castillo et d’autres Coachs et Mastercoachs de la Life Coach School, j’ai choisi récemment de moins lire pour mieux écouter ma propre intelligence et trouver mes propres réponses.

Car tout est déjà en nous. Si nous savons et osons arrêter de nous censurer.

Je n’hésite cependant pas à reprendre et recommander des classiques qui m’ont beaucoup aidée : Byron Katie, Joe Dispenza, Pema Chödron, Elizabeth Gilbert, Carol Dweck, Esther and Jerry Hicks, entre autres (tous ceux-ci sont traduits en français).

J’ai à cœur le respect et la liberté pour chacun d’être soi et d’être traité équitablement. J’aime la curiosité intellectuelle et la rigueur morale qui incitent à choisir délibérément la vie que l’on veut mener et les moyens pour y parvenir. Je pense que nous sommes ici pour construire notre propre bonheur et que c’est possible pour chacun de nous, avec aise, optimisme et joie.

En conclusion

J’ai compris qu’il n’y a aucune vertu à rester dans une vie médiocre ou insatisfaisante et que nous n’avons pas besoin de justifier, par la souffrance ou par l’effort, notre envie de bonheur.
Nous sommes ici pour être libres et heureux, et pour vivre nos rêves. Même ceux qui nous semblent les plus fous.

Surtout ceux-là, d’ailleurs.

Si vous avez envie de déposer les bagages d’une vie qui ne vous plaît plus et vous envoler avec moi, c’est par ici que ça se passe :